La hernie discale lombaire : tout ce qu’il faut savoir

La hernie discale lombaire se caractérise par une compression d’un nerf présent entre deux disques intervertébraux dans la région lombaire. Ce phénomène est couramment appelé conflit disco-radiculaire car il peut concerner uniquement la racine du nerf.

Caractéristiques de la hernie discale lombaire

Hernie discale

La hernie discale dans cette région du dos apparait dès lors que le disque présent entre deux vertèbres lombaires ne joue plus son rôle d’amortisseur. De façon logique, la vertèbre se trouve en contact direct avec la racine nerveuse ce qui explique les douleurs et les autres symptômes.

La découverte de la hernie discale passe en général par une période de lombalgies sans raison apparente qui ne parviennent pas à être soulagées. Par la suite, la diffusion de la douleur dans l’ensemble de la jambe va permettre de reconnaître cette pathologie précise. Très caractéristique, la douleur de la hernie discale se différencie largement des autres maladies dorsales car elle empêche de nombreux gestes du quotidien.

La confirmation du diagnostic

Lorsqu’une hernie discale est pressentie, cela doit être confirmé par des examens médicaux sauf en cas de sciatique ou de cruralgie qui sont symptomatiques de la pathologie. Dans les autres cas, il s’agit de trouver où se situe exactement le conflit disco-radiculaire afin d’agir de façon adaptée.

Un scanner sera donc réalisé pour avoir une vision précise de cette région dorsale. Une IRM peut également être réalisée si le scanner n’a pas permis de mettre en évidence de façon certaine l’endroit de la colonne vertébrale qui est touché.

Les différents traitements

Hernie discaleLe traitement utilisé le plus souvent sera l’administration de médicaments contre la douleur ainsi que d’autres substances en fonction des révélations du scanner. Si celui-ci permet de voir qu’il s’agit d’une inflammation, des médicaments non stéroïdiens seront alors prescrits.

Si la hernie discale lombaire occasionne une contraction des muscles, un myorelaxant sera tout indiqué. Les corticoïdes correspondent à un traitement plus fort envisagé lorsque le premier traitement s’est révélé inefficace.

Transmis sous forme d’injections dans la partie douloureuse, ils permettent de soulager pendant une certaine période. Dans 90% des cas un traitement sur un mois permet de remédier à la situation.

La chirurgie de la hernie discale lombaire

La chirurgie est en général utilisée que pour des cas particuliers. Elle vise une ablation de la hernie en prenant soin du disque abîmé. Même si l’opération permet de réduire les conséquences de la hernie discale lombaire, elle ne peut en aucun cas permettre de retrouver une colonne vertébrale en bon état. Les dommages sont irréversibles. Une convalescence d’environ un mois sera alors décidée avant le début de la rééducation.

Une musculation aussi bien de la région lombaire qu’abdominale est indispensable pour éviter les cas de récidives qui peuvent survenir si un suivi régulier n’est pas organisé. Le patient apprendra également à adopter des gestes et des postures particulières pour les actes de la vie quotidienne afin de ne pas solliciter de façon inutile la région lombaire de façon fréquente.