Mieux comprendre la hernie discale dorsale

Mieux comprendre la hernie discale dorsale

Souvent confondue avec la hernie discale lombaire (plus d’informations à son sujet), cette forme de hernie discale représente la forme la plus grave qui soit car justement elle ne se trouve pas dans la région lombaire. Sa configuration fait qu’elle peut occasionner des dommages très importants.

Caractéristiques de la hernie discale dorsale

Hernie discale

Se trouvant au niveau d’une des vertèbres de l’ensemble du dos, l’usure ou le durcissement du disque intervertébral peut occasionner une hernie. La différence fondamentale réside dans le fait que cette forme peut toucher la moelle épinière alors que la région lombaire et sacrée en est dépourvue.

Une hernie discale dorsale est donc considérée automatiquement comme une urgence médicale du fait de son degré de risques irréversibles.

Elle fait partie des formes de hernies les moins fréquentes car la présence de la cage thoracique permet d’agir comme une forme de soutien sur la majorité du milieu du dos. Cette particularité permet d’empêcher aux disques intervertébraux de se déplacer. Les spécialistes parlent alors d’attelle naturelle car une personne touchée par une hernie à cet endroit pourra guérir de façon autonome.

Des manifestations handicapantes

Hernie discaleLa hernie discale dorsale se caractérise par une atteinte motrice et sensitive au niveau des pieds notamment ou des extrémités du nerf correspondant.

Atteignant la moelle épinière la personne concernée peut perdre complètement les sensations dans cette partie du corps et ne plus être capable de la contrôler ou devient alors complètement paralysée.

La chirurgie est nettement plus utilisée que pour les autres types de hernies car les conséquences sont différentes et la douleur beaucoup plus importante. En fonction des manifestations, la décision pourra être prise très rapidement par les médecins en charge du patient.

La douleur est particulière car elle irradie au niveau du milieu du dos pour former des fourmillements dans l’ensemble du tronc et générer des douleurs importantes au niveau des systèmes urinaires et génitaux.

En général, ils sont d’ailleurs défaillants avec l’impossibilité de contrôler les sphincters notamment. Dans tous les cas, l’élimination des déchets par voie urinaire ou anale se fait de façon très difficile, tous comme les rapports sexuels sont parfois impossibles.